Accueil Date de création : 03/09/07 Dernière mise à jour : 29/11/11 12:30 / 25 articles publiés

Seule parce que je n'ai pas su  (Chansons) posté le mardi 19 octobre 2010 10:20

lien permanent

Ecrire pour ne pas mourir  (Chansons) posté le dimanche 28 octobre 2007 03:26

~ * ~

~ * ~

~ * ~

Que je sois née d'hier ou d'avant le déluge,
j'ai souvent l'impression de tout recommencer.
Quand j'ai pris ma revanche ou bien trouvé refuge,
dans mes chansons, toujours, j'ai voulu exister.

Que vous sachiez de moi ce que j'en veux bien dire,
que vous soyez fidèles ou bien simples passants
et que nous en soyons justes au premier sourire,
sachez ce qui, pour moi, est le plus important,
est le plus important.

Ecrire pour ne pas mourir,
écrire, sagesse ou délire,
écrire pour tenter de dire,
dire tout ce qui m'a blessée,
dire tout ce qui m'a sauvée,
écrire et me débarrasser.
Ecrire pour ne pas sombrer,
écrire, au lieu de tournoyer,
écrire et ne jamais pleurer,
rien que des larmes de stylo
qui viennent se changer en mots
pour me tenir le cœur au chaud.

Que je vive cent ans ou bien quelques décades,
je ne supporte pas de voir le temps passer.
On arpente sa vie au pas de promenade
et puis on s'aperçoit qu'il faudra se presser.

Que vous soyez tranquilles ou bien plein d'inquiétude,
ce que je vais vous dire, vous le comprendrez :
En mettant bout à bout toutes nos solitudes,
on pourrait se sentir un peu moins effrayés,
un peu moins effrayés.

Ecrire pour ne pas mourir,
écrire, tendresse ou plaisir,
écrire pour tenter de dire,
dire tout ce que j'ai compris,
dire l'amour et le mépris,
écrire, me sauver de l'oubli.
Ecrire pour tout raconter,
écrire au lieu de regretter,
écrire et ne rien oublier,
et même inventer quelques rêves
de ceux qui empêchent qu'on crève
lorsque l'écriture, un jour, s'achève...

En m'écoutant, passant, d'une oreille distraite,
qu'on ait l'impression de trop me ressembler,
je voudrais que ces mots qui me sont une fête,
on ne se dépêche pas d'aller les oublier.

Et que vous soyez critiques ou plein de bienveillance,
je ne recherche pas toujours ce qui vous plait.
Quand je soigne mes mots, c'est à moi que je pense.
Je me regardais sans honte et sans regrets,
sans honte et sans regrets.

Ecrire pour ne pas mourir,
écrire, grimacer, sourire,
écrire et ne pas me dédire,
écrire ce que je n'ai su faire,
dire pour ne pas me défaire,
écrire, habiller ma colère.
Ecrire pour être égoïste,
écrire ce qui me résiste,
écrire et ne pas vivre triste
et me dissoudre dans les mots
qui soient ma joie et mon repos.
Ecrire et ne pas me foutre à l'eau.

Et me dissoudre dans les mots
qui soient ma joie et mon repos.
Ecrire et pas me foutre à l'eau.

Ecrire pour ne pas mourir,
pour ne pas mourir.

(Anne Sylvestre)

 

* ~ Lyy ~ *

lien permanent

La lune brille pour toi, Mon Amour  (Chansons) posté le samedi 20 octobre 2007 21:02

~ * ~

~ * ~

 

~ * ~

Fermes les yeux
Et laisses les étoiles
S'accrocher à tes doigts
Comme des papillons,

 

 Mon amour,


La nuit est belle
Approches-toi de moi
Ouvres grand tes ailes
La lune est telle un ange
Veille sur toi


Si tu as peur d'apprendre à voler
Les battements de mon coeur
Disent je suis tout près
J'ai demandé un ciel parfait
Pour que tu puisses enfin rêver
Fermes les yeux
La nuit sera ton amie


Sens comme le vent
Caresse ton visage
Gageons que le temps
Ne soit juste qu'un mirage


La nuit est belle
Approches-toi de moi
On ne voit plus qu'elle


La lune,

 

Mon amour


Brille pour toi


Fermes les yeux
Et laisses les étoiles
Briller de tous leurs feux
Comme d'immenses soleils,

 

Mon amour


La nuit est belle
Approches-toi de moi
Ouvres grand tes ailes
C'est toi, mon amour
Qui brille pour moi


C'est toi mon amour
Qui brille pour moi.

 

 

*~ Lyy ~*

 

lien permanent

Un slow  (Mes poèmes) posté le mardi 09 octobre 2007 11:23


~ * ~

Sur cette musique, elle voulait aimer

Toute entière se laisser aller

Que du bonheur

Au plus profond de son cœur

~ * ~

Envahie par cette mélodie

L’idée de se rapprocher

De se toucher

Lui tourmentait l’esprit

~ * ~ 

Ses lèvres s’approchaient tendrement

Sur ces paroles tant troublantes

Que poser un baiser

Lui semblait troubler

~ * ~ 

Son corps frémissait sur ces notes

Qu’elle ne trouvait plus l’accord

Ses cordes étaient si fragiles

Qu’elles les sentaient fléchir

~ * ~ 

Mais la cadence l’emportait

Comme un sentiment qui renaît

La puissance était profonde

Comme le tonnerre qui gronde

~ * ~ 

Se laisser emporter

Par ce balancé

Lui donnait des idées

Non loin de la perturber

~ * ~ 

Ses sens s’enivraient

D’un bonheur immense

De sentir cette puissance

Qui faisait naissance

~ * ~ 

Surtout ne l’arrêtez pas,

Mettez là en boucle

Qu’elle continue sa route

Sur cette pensée là

~ * ~ 

Mais toute bonne chose à une fin

Les notes suivront le chemin

Sur un autre parchemin

Faut croire en son destin

~ * ~ 

La musique s’éteint…..

 

* ~ Lyy ~ *

lien permanent

J'ai tant besoin d'y croire  (Chansons) posté le mardi 02 octobre 2007 11:22

~ * ~

~ * ~

~ * ~

Je te promets le sel au baiser de ma bouche
Je te promets le miel à ma main qui te touche
Je te promets le ciel au dessus de ta couche
Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces
~ * ~
Je te promets la clé des secrets de mon âme
Je te promets ma vie de mes rires à mes larmes
Je te promets le feu à la place des armes
Plus jamais des adieux rien que des au revoirs
~ * ~

J'y crois comme à la terre, j'y crois comme au soleil
J'y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel
J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent
J'te promets une histoire différente des autres
J'ai tant besoin d'y croire encore

~ * ~
Je te promets des jours tout bleus comme tes veines
Je te promets des nuits rouges comme tes rêves
Des heures incandescentes et des minutes blanches
Des secondes insouciantes au rythme de tes hanches
~ * ~
Je te promets mes bras pour porter tes angoisses
Je te promets mes mains pour que tu les embrasses
Je te promets mes yeux si tu ne peux plus voir
J'te promets d'être heureux si tu n'as plus d'espoir
~ * ~
J'y crois comme à la terre, j'y crois comme au soleil
J'y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel
J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent
J'te promets une histoire différente des autres
Si tu m'aides à y croire encore
~ * ~
Et même si c'est pas vrai, si on te l'a trop fait
Si les mots sont usés, comme écris à la craie
On fait bien des grands feu en frottant des cailloux
Peut-être avec le temps à la force d'y croire
On peut juste essayer pour voir
~ * ~
Et même si c'est pas vrai, même si je mens
Si les mots sont usés, légers comme du vent
Et même si notre histoire se termine au matin
J'te promets un moment de fièvre et de douceur
pas toute le nuit mais quelques heures ...
~ * ~
Je te promets le sel au baiser de ma bouche
Je te promets le miel à ma main qui te touche
Je te promets le ciel au dessus de ta couche
Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces...

~ * ~ 

*~ Lyy ~*

 

lien permanent
|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à lyy

Vous devez être connecté pour ajouter lyy à vos amis

 
Créer un blog